Comment utiliser les huiles essentielles

NOTE : N’utilisez pas les huiles essentielles sans l’avis d’un professionnel de la santé.

Les huiles essentielles ne se mélangent pas à l’eau. Si vous en mettez dans un bain, elles flottent à la surface de l’eau et risquent de provoquer des irritations ou brûlures cutanées à moins d’y ajouter un dispersant comme la glycérine.

Si certaines huiles essentielles sont sans danger en usage topique appliquée pure sur la peau, certaines peuvent provoquer des irritations et même brûler la peau. Il est donc impératif de diluer ces dernières dans un excipient approprié.

En usage interne une grande précaution est de mise. Assurez-vous d’avoir l’avis d’un professionnel de la santé qui connaît l’utilisation des huiles essentielles à l’interne avant toute utilisation.

Les excipients

  • LA GLYCÉRINE : dérivé de la noix de coco la glycérine permet une émulsification homogène de l’huile essentielle dans un milieu aqueux. Il peut s’administrer par voie interne ou externe. Une partie d’eau pour 4 parties de glycérine auquel les huiles essentielles sont ajoutées. Utiliser quelques gouttes de ce mélange selon les besoins dans de l’eau, du lait, du thé ou autres breuvages.
  • LE JAUNE D’ŒUF : dans un jaune d’œuf mélanger jusqu’à 10 gouttes d’huiles essentielles. Verser dans le bain sous le jet d’eau pour faire mousser.
  • LE MIEL : Mettre 2 à 3 gouttes d’huiles essentielles dans 1 c. à thé de miel (5 ml) par la voie buccale.
  • LE SIROP D’ÉRABLE :  Mettre 2 à 3 gouttes d’huiles essentielles dans 1 c. à thé de sirop d’érable (5 ml) par la voie buccale.
  • LE SUCRE DE CANNE : Mettre 2 à 3 gouttes d’huiles essentielles sur un carré de sucre de canne par la voie buccale.
  • LA TEINTURE-MÈRE : Les huiles essentielles peuvent être mélangées à de la teinture mère (à base d’alcool de grain ou de glycérine). Vous bénéficiez alors des propriétés des plantes et de l’huile essentielle. 2-3 gouttes d’huiles essentielles dans 1 c. à thé de teinture.
  • L’HUILE VÉGÉTALE : Dilution possible à 1, 3, 8, 20 ou 50 % pour un usage topique ou 2 gouttes d’HE dans 1 c. à thé d’huile végétale pour la voie buccale.
  • LA CRÈME NEUTRE : Dilution de 1 à 30 % en fonction de la fraction grasse de la crème. Usage topique.
  • LE GEL D’ALOÈS : Excipient non gras qui peut accepter de 10 à 12 % d’huile essentielle pour une utilisation topique.

La diffusion atmosphérique

Plusieurs diffuseurs se retrouvent sur le marché. Tout diffuseur qui chauffe les huiles n’est pas à considérer pour un usage thérapeutique. L’idéal est un diffuseur qui fragmente les molécules aromatiques avant de les pousser dans l’atmosphère. Le temps de diffusion sera toujours proportionnel à la grandeur de la pièce.

NE JAMAIS LAISSER UN DIFFUSEUR EN MARCHE DANS UNE PIÈCE OÙ SE TROUVE UN JEUNE ENFANT. Dans ce cas, diffuser les huiles avant de donner accès au lieu à l’enfant.

Conservation des huiles essentielles

Les huiles essentielles peuvent être conservées dans un endroit frais, loin de toute source de chaleur. Ainsi, elles se conserveront environ 5 ans pourvu que le flacon soit étanche et non muni d’un compte-gouttes en caoutchouc. Il est important de conserver ces huiles essentielles dans des flacons colorés (brun, bleu, ou vert) car elles sont très sensibles aux rayons ultra-violets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *