La Calendule

Nom latin : Calendula officinalis

Nom commun : Calendula, Souci, Fleurs de tous les mois,

Famille

Astéracées

Description

Plante annuelle de 30 à 60 cm de hauteur. Les tiges sont anguleuses, velues et ramifiées. Les feuilles sont plutôt oblongues, d’un vert profond, collantes et un peu rugueuses au toucher. Ses fleurs sont solitaires à l’extrémité des tiges, la couleur varie du jaune pâle à l’orange foncé selon les cultivars et elles font de 8 à 10 cm de diamètre. Les pétales du centre ont une forme tubuleuse et les pétales en périphérie sont aplanis. La floraison dure toute la saison et la fleur s’ouvre à l’aube pour se refermer au crépuscule. Chaque fleur produit une bonne quantité de graines courbes et épineuses sur leurs faces convexes.

Parties utilisées

Fleurs.

Origine, histoire

La calendule est originaire du Bassin méditerranéen et de l’Iran. Cultivé en Europe depuis le 12e siècle, on la retrouve aujourd’hui dans tous les jardins du monde.

Usages traditionnels

L’usage culinaire, médicinal et cosmétique de la calendule remonte au temps des Romains et de la Grèce Antique. On l’utilisait pour guérir les plaies, les ulcères d’estomac et pour ses propriétés emménagogues, en tant que sudorifique et contre la jaunisse.

Elle aurait servi à colorer le beurre et le fromage.

Culture, récolte et préservation

Une annuelle de culture facile, elle se ressème facilement et abondamment. Au printemps, faites un semis en pleine terre. Maintenir une distance de 25 à 30 cm entre les plants. C’est une plante qui aime le soleil et qui apprécie tout sol bien drainé. Elle fleurit abondamment surtout si vous prenez soin d’éliminer les fleurs fanées. Arroser au besoin. Récolter les fleurs dès qu’elles s’épanouissent tout au long de l’été, le matin après que la rosée se soit bien asséchée. Les fleurs peuvent être séchées au séchoir assez rapidement pour bien préserver la couleur. Ensuite, les ranger dans un sac de papier dans un endroit frais, sec et bien aéré.

Utilités et propriétés

Médicinales : Plante anti-inflammatoire, cicatrisante, sudorifique, astringente, régénératrice, antiseptique, emménagogue, antiphlogistique, sédative, vulnéraire, cholérétique, antioedémateuse, antiparasitaire, antifongique, antibactérienne, antivirale, immunostimulante, antispasmodique.

  • C’est une des meilleures plantes pour traiter localement toutes sortes de problèmes de peau : varice, ulcère variqueux, abcès dans la bouche, gingivite, crevasses, coups de soleil, laryngite, pharyngite, irritation due à un appareil d’orthodontie, acné, démangeaison, plaies qui guérissent mal. Elle est utile partout où il y a irritation ou inflammation. Dans ce cas, on peut l’utiliser en compresse tiède.
  • En interne, elle agira efficacement sur les ulcères gastriques et duodénaux, syndrome du côlon irritable, hémorroïde.
  • La calendule peut aussi être utilisée lors de problèmes de champignons, en interne ou externe (pied d’athlète, herpès labial ou génital, vaginite, candidose).
  • Ses propriétés emménagogues aideront à déclencher les menstruations qui tardent. D’ailleurs, boire une à deux tasses de tisane par jour une semaine avant les menstruations favorise leur venue, régularise le flot et le cycle, et calme les douleurs.

Une tisane légère de calendule en bain de yeux renforce la vue, calme les inflammations et est très utile en cas de conjonctivite.

Culinaires : Les pétales de calendule peuvent remplacer le safran, ou colorer les aliments grâce, à son pigment, la calenduline, qui est liposoluble. Son goût est doux et discret.

Cosmétiques : L’infusion de fleurs est utilisée comme lotion pour resserrer les gros pores de la peau du visage, nourrir et nettoyer celle-ci et en éliminer les taches et les points noirs.

Au jardin : L’extrait fermenté apporte vigueur et santé aux tomates et aux choux. En compagnonnage avec les légumes du jardin, la calendule aide à éloigner les insectes.

Utilisations

On utilise la fleur entière ou juste les pétales de calendule pour faire une infusion (1 c. à thé de fleur par tasse d’eau frémissante, deux à trois fois par jour). En externe, elle s’utilise sous forme de compresse, huile ou onguent.

La teinture s’emploie uniquement en mode de traitement : 15 à 30 gouttes, 1 à 3 fois par jour, pour 4 à 6 semaines. On applique la teinture non diluée sur une compresse ou diluée en rince-bouche. Débuter avec de petites doses pour s’assurer de la tolérance aux plantes.

Précautions, interactions ou complémentarités

On évitera la calendule en interne durant la grossesse à cause de ses propriétés emménagogues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *