La galette de sarrasin – une traditionnelle revisitée

La galette de sarrasin est une recette traditionnelle qui compte ces fervents et ces détracteurs ! Mais une bonne galette bien mince arrosée de sirop d’érable reste un délice. Vous comprenez donc que je suis une fervente de la galette en question.

Le sarrasin est une pseudo-céréale et n’appartient pas à la famille de graminées, mais plutôt à celle des polygonacées. Elle est exempte de gluten et est plus riche en protéines. Elle est une excellente source de rutine, de quercétine et de proanthocyanes des antioxydants utiles pour la santé des vaisseaux sanguins. Presque disparue de nos tables à la fin du siècle dernier, elle était considérée comme une céréale des pauvres – à l’exception de Séraphin peut-être ! Si ici elle était surtout utilisée pour cuisiner des crêpes, en Europe de l’Est c’était le grain décortiqué et rôti (kacha) qui était utilisé. Les Himalayens la consommaient sous forme de gruau tandis que dans les pays orientaux c’est sous forme de nouilles (soba) qu’elle est consommée. En Inde ce sont les jeunes pousses qui sont préférées.

Maintenant, nous avons le choix de la cuisiner avec une farine de sarrasin traditionnelle qui donne une couleur foncée et une saveur soutenue ou avec une farine de sarrasin vert plus douce au goût et de couleur plus pâle.

La recette est toute simple…

2 tasses de farine de sarrasin

4 tasses d’eau

1 c. à thé de poudre à pâte

½ c. à thé de sel

… et c’est tout ! Vous mélangez le tout et laissez reposer une dizaine de minutes.

Cuire dans une poêle bien chaude en comptant ¼ de tasse d’appareil par galette. Retournez la galette lorsque de belles bulles se forment en surface. Dégustez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *