Le kombucha – un agréable probiotique pour le palais !

Le kombucha est un thé fermenté pétillant qui trouve son origine dans la Chine impériale. Issu de la fermentation dans un thé sucré de la mère kombucha (qui à l’aspect d’une galette de cellulose gélatineuse) ce levain complexe, ou cohabite bactéries et levures, n’est donc pas un champignon.

Le kombucha résulte d’une fermentation acétique et légèrement alcoolique (environ 0.5%) ou bactéries et levures font un travail à la chaîne. En effet, les levures produisent de l’alcool et les bactéries transforment cet alcool en acide acétique. Le résultat donne une boisson avec un très faible taux d’alcool au goût subtilement vinaigré avec de très fines bulles.

Un kombucha artisanal sera donc légèrement sucré avec un subtil piquant vinaigré et de fines bulles qui chatouillent la langue. Les kombuchas plus commerciaux sont bien souvent injectés de gaz carbonique et beaucoup plus sucré pour approcher le goût et l’aspect des boissons gazeuses qu’ils veulent remplacer.

Et le probiotique !

Chaque jour nous apporte son lot de bactéries vivantes dans notre alimentation (aliments crus ou cuits) mais aussi nos habitudes de vie sont riches en bactéries le plus souvent inoffensives. Par chance, puisqu’un baisser est un formidable échange bactérien !

Bien que souvent inconnue et la science n’ayant pas encore cerné tous les mécanismes d’échanges entre nous et les bactéries l’histoire universelle nous démontre leurs bienfaits. Car des bactéries nous en consommons depuis longtemps et cela nous laisse croire qu’elles nous sont essentielles à notre survie. Pensée au yogourt, la crème fraiche, la choucroute, le levain, les olives, les saucissons, le miso, le tamari, le tempeh ou le kombucha. Chaque culture possède ses plats cuisinés par des bactéries et levures.

Les bactéries probiotiques sont comme des aides-soignantes pour notre système digestif et plus particulièrement les cellules tapissant notre intestin. Résultat, nos villosités intestinales sont à leurs meilleurs pour assurer une assimilation optimale des nutriments tout en étant efficace pour barrer la route aux déchets et autres bactéries non ami.

Ainsi, une flore intestinale en santé, nourrie à satiété nous retourne la politesse en nous offrant une protection contre les intrus et en favorisant une santé immunitaire de qualité.

Vive les fermentations !

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *