Les incontournables de la pharmacie naturopathique

Si dans ma pharmacie j’ai 5 huiles essentielles incontournables, j’ai aussi quelques bases toujours disponible et qui répondent à de multiples besoins. L’argile, le gel d’aloès, le charbon activé, le vinaigre de cidre de pomme, l’huile de ricin et la teinture d’arnica font miracle pour une multitude de petits maux quotidiens. Voici en détail leurs modalités d’utilisation.

L’ARGILE

L’argile, avec le soleil, l’air et l’eau dont elle capte les principes vitaux constitue le plus puissant agent de régénération physique. Elle est une substance vivante, pourvue d’une intelligence de la nature et à la différence des antiseptiques chimiques, l’argile différencie le sain du malsain. L’argile agit donc avec discernement.

Elle entrave la prolifération des microbes ou bactéries pathogènes et favorise la reconstruction cellulaire saine. L’argile a un pouvoir absorbant et la preuve en est sa grande efficacité comme agent désodorisant. Elle est aussi adsorbante permettant la captation, en vue de l’évacuation, des éléments non assimilables de l’alimentation progressant dans le système digestif. Il est à noter, que les indications pour l’utilisation de l’argile par voie interne ne seront pas traitées ici. Seul l’usage externe de l’argile sera traité.

Utiliser une argile dynamisée au soleil (la laisser quelques heures dans un bocal au soleil). Y ajouter l’eau nécessaire pour en faire une pâte souple mais non coulante (trop fluide). L’argile sera toujours manipulée dans des ustensiles en bois, verre, émail, terre ou faïence mais jamais avec du métal. L’on doit aussi éviter tout contact avec nos mains. Une fois utilisée, l’argile doit être jetée.

Pour chauffer l’argile, l’utilisation du bain-marie sera préférable. L’argile sèche peut être préalablement chauffée dans le four à basse température. L’argile ne doit jamais être chauffée deux fois.

L’argile utilisée peut être verte ou blanche. La coloration de l’argile est donnée par la composition de leurs oxydes. L’argile verte possède surtout des oxydes de fer ferreux et de magnésium. L’argile blanche est une argile lessivée par les eaux de pluies et le ruissellement. L’argile blanche sera utilisée chez les enfants de moins de 6 mois.

En cataplasme, l’argile peut être appliquée chaude ou froide. Froide sur les endroits fiévreux, enflammés, congestionnés ou très chauds naturellement (bas-ventre). Quelques minutes après sa mise en place, le cataplasme doit être tiède. Si une sensation de froid persistait, il ne faudrait pas continuer l’usage à froid. Par contre, aussitôt le cataplasme réchauffé, il faut le renouveler. Le cataplasme d’argile chaud sera utilisé à des fins revitalisantes, de reconstruction osseuse, sur les reins, la vessie, le foie.

Les compresses d’argile seront faites d’une pâte plus diluée dans laquelle on plonge un tissu. Utilisées surtout pour les organes comme les reins, les poumons et le foie. Entourer d’un tissu chaud (laine ou flanelle) et maintenir chaud avec une bouillotte.

Attention : Ne jamais appliquer de l’argile directement sur une plaie ouverte. 

ATTENTION : IL N’EST PAS CONSEILLÉ D’APPLIQUER DE LA CHALEUR SUR LE BAS VENTRE LORS DE DOULEURS SUSPECTES OU EN-CAS D’APPENDICITE.

 

Voici certaines utilisations de l’argile :

  • Pour les sinuscongestionnés, appliquer 2 bandelettes fraîches sur les sinus, une sur les sourcils et une autre en dessous des yeux.
  • L’argile blanche peut être utilisée comme poudre à saupoudrer autour du nombril du bébé pour aider la cicatrisation.
  • Pour les infections autour des yeux, faire des cataplasmes tièdes sur la paupière de l’œil.
  • Pour tous problèmes au niveau de la gorge, appliquer un cataplasme frais en collier sur la gorge.
  • Un cataplasme chaud sur le foieet la vésicule biliairecongestionnés à garder 2 à 3 heures (tenir chaud à l’aide d’une bouillotte).
  • Pour un lumbago, appliquer des cataplasmes chauds.
  • Pour faire résorber les oignonspar son action reminéralisante, faire un cataplasme. Pour ce faire, mettre le pied dans un sac empli d’argile humide.
  • Pour l’acné, faire des badigeons d’argile (argile plus liquide) à appliquer sur le visage avec une brosse douce. Rincer. Ensuite, frotter la peau avec l’intérieur d’une pelure de citron.
  • Pour l’arthrite, des cataplasmes frais pour la fièvre articulaire ou genou enflé.
  • Lors de transpirationdes pieds, saupoudrer l’argile dans les chaussettes. Si la transpiration est très prononcée, faire des cataplasmes ou des bains d’eau argileuse suivis d’une application de jus de citron.
  • Pour les fessessèches du bébé, l’argile blanche mouillée avec de l’eau (pour une consistance de crème) sera d’une grande aide.
  • Les masques d’argile blanche pour éliminer le surplus de sébumet toutes les cellules mortes. À faire deux fois par semaine, au maximum, pour un effet thérapeutique. On peut ajouter de l’huile d’olive dans le cataplasme (¼ à ½ à thé) pour les peaux très sèches.
  • Pour l’eczémaau niveau des mains, faire des mitaines d’argile fraîche avec un peu d’huile d’olive.

 

GEL D’ALOÈS

Le gel buvable d’aloès a des actions bactéricides. Il contribue à soulager la gastro-entérite en restaurant la flore bactérienne intestinale. Soulage les ulcères et brûlures d’estomac. En usage externe, il est aussi possible d’utiliser le gel en usages topiques.

En usage interne :

  • Pour la diarrhée(gastro-entérite) et la turista, prendre 2 c. à soupe de gel buvable suivie d’une cuillerée à soupe toutes les 4 ou 6 heures.
  • Pour les coliquesdu bébé (comme thérapeutique auxiliaire), mettre 4 gouttes de gel dans chaque biberon pour les jeunes bébés. Pour les jeunes enfants, utiliser 1 c. à soupe dans du jus à toutes les six heures.
  • Lors d’irritation des muqueuses de la bouche, maux de gorgeet laryngites, faire un gargarisme de gel buvable.
  • Pour les brûlements d’estomac, prendre 1 ou 2 c. à soupe de gel buvable au besoin.

En usage externe :

  • Lors de gerçures, piqûres, feux sauvages, herbe à pouxou autres irritations de la peau, appliquer le gel directement.
  • Pour les maux d’oreilles dus aux rhumes et aux allergies, frotter du gel de premiers soins réchauffé à la base et autour du lobe de l’oreille ainsi que sur la tempe. Mettre aussi 2 ou 3 gouttes dans l’oreille.

TRUC : Pour réchauffer le gel, mettez une petite quantité de gel dans un sac ou un contenant de plastique hermétique et plongez-le dans l’eau chaude (pas bouillante). Jetez le gel réchauffé non utilisé.

  • Pour les brûluresdu premier degré, couvrir immédiatement de gel et répéter au besoin.
  • Pour les coups de soleil, appliquer en mince couche en répétant au besoin ce qui empêchera de peler.
  • Pour les fesseséchauffées du bébé et les plaies de lit, nettoyer et rincer bien la peau puis appliquer une mince couche de gel.

 

CHARBON ACTIVÉ (Carbo Vegetabilis)

La poudre de charbon activé provient de bois blancs et tendres comme le saule, le tilleul, le tremble ou le peuplier. Sa fabrication présente deux étapes : (1) la carbonisation ou le bois est calciné à des températures de 600 à 900˚C en absence d’air ; (2) l’activation ou le bois calciné soumis à des températures de 600 à 900˚C, est aussi mis en présence de vapeur d’eau, d’air ou de gaz oxydants qui érode la surface interne du charbon le rendent ainsi plus poreux.

Le charbon activé est un ADSORBANT qui capture des molécules de gaz ou de liquide dans ces pores. Son utilisation sera donc tout indiquée lors de diarrhée ou d’empoissonnement alimentaire. Il fait sur notre corps une « dialyse gastro-intestinale ». Il augmente l’épuration ou la clearance des médicaments ou autres substances étrangères qui ont déjà été absorbés et qui circulent dans le sang.

  • Pour la diarrhéeet un empoissonnement, prendre 2 c. à thé de charbon activé en poudre ou 2 capsules dans un verre d’eau toute les 4 à 8 heures jusqu’à ce que la diarrhée soit en contrôle. Couper la dose de moitié pour les enfants de moins de 12 ans. Son usage n’est pas recommandé chez les tout petits.

Utiliser le charbon activé sur de courte période seulement et ne pas consommer en même temps que la prise de médication sous prescription.

VINAIGRE DE CIDRE DE POMME

  • En compresse chaude pour les amygdalites, les maux de gorge, les extinctions de voix, pour détendre les muscles(certaines personnes préféreront plutôt le froid). Ajouter 3 c. à soupe de vinaigre de cidre de pomme à 1 tasse d’eau tiède et tremper un tissu dans ce liquide. Essorer et placer sur la gorge ou le muscle affecté (20 à 30 minutes, 3 à 4 fois par jour).
  • Pour les personnes fatiguées, un bain de siège tiède composé de 2 c. à soupe de vinaigre de cidre de pomme et ¼ de tasse de sel de mer. Faire un bain de 20 minutes.
  • Pour le mal de gorge, prendre tous les quarts d’heure 1 c. à soupe du mélange suivant : ¼ tasse de miel mélangé à ¼ tasse de vinaigre de cidre de pomme.
  • Encore pour le mal de gorge, une potion à l’action rapide. Mélanger ½ tasse d’eau, ½ tasse de vinaigre de cidre de pomme, 3 c. à soupe de miel et 1 c. à thé de poivre de Cayenne. Prendre en gargarisme plusieurs fois par jour. Cette potion est très efficace, mais ne convient pas au plus sensible d’entre nous !
  • Pour la goutte au nez, boire un verre d’eau chaude additionné de 1 à 2 c. à thé de miel trois fois par jour.
  • Pour le hoquet, boire un verre d’eau chaude additionné de 1 c. à thé de vinaigre de cidre de pomme très lentement. Boire du côté opposé du verre dans lequel un ustensile y est déposé. On appuie le manche sur le front en buvant simultanément.

 

HUILE DE RICIN

L’huile de ricin est extraite de la fève d’une plante nommé Ricinus Communis que l’on retrouve en Arizona, au Brésil, en Afrique et en Inde.

En massage :

  • Pour les kystes, masser 5 minutes avec l’huile chaude à tous les soirs.
  • Pour la cornesous le pied, masser avec de l’huile chaude à tous les soirs ou au besoin.
  • Pour les douleursarticulaires, les raideurs dans le cou, la gorgedouloureuse, masser avec l’huile chaude sur la région affectée.

En cataplasme :

  • Pour les noduleslymphatiques, les problèmes de la vésicule biliaireet du foie, les désordres rénaux, les menstruations douloureuses ou irrégulières, la constipation chronique. Appliquer le cataplasme en maintenant chaud avec une bouillotte durant une heure à une heure trente, trois fois par semaine. Dans le cas des menstruations douloureuses ou irrégulières, appliquer le cataplasme au niveau des ovaires mais ne pas faire de traitement pendant les règles.
  • Pour les coliqueset la diarrhée, appliquer au niveau du ventre un cataplasme en maintenant une chaleur tiède durant une heure à une heure trente, trois fois par semaine.
  • Lors d’occlusionintestinale, utiliser un cataplasme chaud durant 24 heures ou plus.
  • Pour les verrues, une pièce de coton imbibée d’huile de ricin mélangée à du soda à pâte et maintenir en place par une bande adhésive. Renouveler deux à trois fois par jour jusqu’à disparition.
  • Lors de foulure, entorse, fracture, utiliser un cataplasme tiède maintenu en place durant une ou plusieurs nuits consécutives.

ATTENTION : IL N’EST PAS CONSEILLÉ D’APPLIQUER DE LA CHALEUR SUR LE BAS VENTRE LORS DE DOULEURS SUSPECTES OU EN-CAS D’APPENDICITE.

ARNICA (Arnica montana)

ATTENTION : Ne jamais appliquer d’arnica sur une plaie ouverte.

Usage externe :

  • Bactéricide, antiseptique, fongicide, cicatrisante, stimule la résorption en cas d’hémorragie. Pour les contusions, claquagestendineux et musculaires, ecchymose, gonflements de tissus à la suite d’une fracture. Si l’arnica est utilisé rapidement, une blessure peut passer presque inaperçue.
  • En teinture diluée avec de l’eau dans une proportion de 1 pour 3 pour les entorses, contusions, fractures (sans plaie), muscles endoloris. Faire une compresse à l’aide d’un coton imbibé du mélange de teinture et envelopper d’une pellicule plastique. Garder en place de 6 à 8 heures. Soyez sans crainte, la teinture d’arnica colore la peau.
  • En huile pour les ecchymoses et muscles endoloris en massage.

Usage interne :

Ne pas utiliser à l’interne car grand risque de toxicité. La prise d’arnica peut causer l’inflammation des muqueuses, des vomissements et la diarrhée. Ses symptômes peuvent s’accompagner d’hémorragies, vertiges, tremblements, palpitations cardiaques, troubles respiratoires. TENIR LOIN DES ENFANTS.

Contre-indications : Réactions allergiques surtout chez les personnes à peau claire et aux cheveux blonds (éruptions cutanées). Donc, faire un test cutané s’il y a doute (si allergie utiliser la consoude en externe).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *